Bientôt les réponses à vos besoins sur les régulations biologiques

Bientôt les réponses à vos besoins sur les régulations biologiques

La fin du projet approche à grand pas. Nous avons cerné vos principaux besoins sur les régulations biologiques et tâcherons d’y répondre. Contactez-nous vite si vous avez d’autres attentes.

Le CASDAR ARENA s’est donné parmi ses objectifs de recueillir les attentes des acteurs de terrain sur les régulations biologiques pour y répondre au mieux.

Une enquête auprès des agriculteurs et des conseillers a été menée en 2018 et 2019 par un groupe d’étudiants de l’IUT de Nancy-Brabois (article février 2019).
Elle a recensé les avis, les besoins d’informations mais aussi les types d’outils adaptés aux conseillers pour quantifier et prédire l’action de la faune auxiliaire.

Un stage à l’EPLEFPA de Quetigny-Plombières au printemps 2019 a ensuite permis d’analyser les 281 réponses (article d’août 2019).

Il en ressort qu’agriculteurs et conseillers estiment que la régulation naturelle est importante dans les parcelles, tout en déplorant un manque de connaissance et de ressources. Ils sont demandeurs d’informations sur les auxiliaires, les régulations biologiques et les actions pour les favoriser.

Les freins pour prendre en compte les régulations dans le conseil sont:

  • Difficultés de quantifier financièrement les coûts et bénéfices des régulations (72%)
  • Manque de preuve scientifique de l’efficacité (45%)
  • Manque d’information (38%)
  • Dégâts trop importants en cas de non traitement (34%)

 

Ils manquent notamment de connaissances sur:

  • Les interactions entre auxiliaires et ravageurs
  • Le lien entre présence d’IAE et augmentation du nombre d’auxiliaires
  • Le seuil de nuisibilité d’un ravageur
  • L’impact des produits phytosanitaires sur les populations de ravageurs et d’auxiliaires

 

Parmi les outils proposés dans l’enquête, tous ont été jugés pertinents à savoir:

  • conseils sur la pertinence ou non de traitements insecticides
  • outils de prévision de la régulation naturelle des ravageurs
  • des seuils de nuisibilité des ravageurs intégrant l’action des auxiliaires
  • BSV intégrant des informations sur les auxiliaires présents dans la région.

 

Les conseillers sont en attente d’outils simples et opérationnels permettant d’aider les agriculteurs à mieux gérer la biodiversité fonctionnelle. Ces outils pourraient notamment être utilisés et diffusés via les groupes de développement agricole.

Contact:  Régis WARTELLE, Chambre d’agriculture Hauts-de-France

D’après «Contexte et attentes du terrain vis-à-vis des productions d’ARENA» C.Cervek, P.Lair &V.Tosser – 2020

Crédits photos: ARVALIS – Institut du Végétal

A propos de l'auteur