Deux formations pour promouvoir des systèmes de culture innovants vis à vis des auxiliaires

Formation pour les conseillers: « Favoriser les auxiliaires de cultures »

Développer la biodiversité fonctionnelle pour des grandes cultures performantes

Les connaissances sur la biologie et l’écologie des auxiliaires des cultures sont maintenant stabilisées et nombreuses. Les maîtriser donne aux conseillers des atouts majeurs pour accompagner les agriculteurs dans leur raisonnement technique.

Public visé : Conseillers en productions végétales, agronomie, environnement, ingénieurs du réseau DEPHY

Objectifs

  • Savoir argumenter l’intérêt d’un raisonnement technique prenant en compte les auxiliaires de cultures et des méthodes de suivi simplifiés.
  • Aider les agriculteurs à raisonner les pratiques et les aménagements favorables aux auxiliaires.
  • Co-concevoir avec des agriculteurs des systèmes de cultures favorisant les auxilaires et les évaluer.

Durée : 3.5 jours

Lieux et dates
La Rochelle (17) ; du 19 au 22 mai (12h30) 2015

Tarifs (net de TVA)
Frais pédagogiques : euros
Aides Chambres d’agriculture :
Restauration, hébergement : nous consulter

Programme
Identification des principaux auxiliaires de culture (en grandes cultures) :

  • présentation des différentes familles d’auxiliaires (syrphidès, carabidès, coccinellidès, chrysopes et hyménoptères parasitoîdes) et leur biologie,
  • reconnaissance au champ et tests de reconnaissance.

Repérage des leviers pour favoriser les auxiliaires de culture :

  • éléments paysagers favorables,
  • compréhension des impacts des pratiques culturales,
  • visite d’un site avec témoignage d’agriculteur ayant mis en place des pratiques favorables aux auxiliaires.

Utilisation des arbres de décisions type DEXI-biodiversité
Construire un système de culture favorables aux auxiliaires : atelier de co-construction de systèmes de cultures adaptables à chaque situation locale.
Mettre en oeuvre les protocoles de suivis des auxiliaires.
Plan d’action et réflexion sur une offre de service à destination des agriculteurs.

Méthodes et pédagogie
Apports théoriques et méthodologiques, retours d’expériences, réalisation d’observations sur le terrain, mises en situation.

Contact:  Solène Maguet 02 23 48 27 60

Resolia
Le Centre de formation et d’accompagnement des Chambres d’agriculture

Formation pour les agriculteurs: des outils pour l’organiser

Objectifs de la formation

  • Connaître et reconnaître les différents auxiliaires
    t
  • Intérêts et rôles des auxiliaires dans les systèmes de culture de l’exploitation
    t
  • Connaître les éléments de biologie incontournables des auxiliaires
    t
  • Apporter des connaissances aux agriculteurs pour favoriser les auxiliaires (pratiques, paysages…)
    t
  • Sensibiliser sur l’impact des pratiques actuelles sur les auxiliaires et parallèlement sur les principaux ravageurs (seuils de traitement, éléments favorisants…)
    t
  • Utiliser les outils  de « piégeage » pour les observer concrètemen
    t
  • Faire un diagnostic sur son exploitation
    t
  • Définir un plan d’action sur son exploitation (savoir mettre en place des aménagements et les entretenir)

 

Scénario pédagogique élaboré pour 2 jours de formation

½ j : Présentation des différentes familles d’auxiliaires, leur biologie, leurs rôles.
½ j : Terrain (détermination de spécimens, piégeage).
½ j : Impacts des pratiques agricoles et des aménagements intra et extra parcellaires sur les auxiliaires.
½ j : Travaux pratiques sur le positionnement et l’entretien des aménagements extra-parcellaires ainsi que sur l’assolement.

 

Mallette formation

  • Diaporamas clé en main pour la journée en salle:
    – Syrphidés
    – Chrysopes
    – Carabidés
    – Coccinelles
    – Parasitoïdes
    – divers auxiliaires
    – pratiques favorables aux auxiliaires
  • Quiz de reconnaissance
  • Protocoles de suivi terrain
  • Scénario pédagogique des travaux pratiques de co-conception de systèmes favorables aux auxiliaires

 

En complément

C.Lescaudron/CRA Picardie

C.Lescaudron/CRA Picardie

Outils d’évaluation des pratiques

A partir d’analyses bibliographiques et de résultats d’expérimentations, de publications scientifiques et techniques, et de consultations d’experts, plusieurs arbres de décision ont été construits. Pour ce faire, deux méthodes ont été utilisées: l’évaluation multicritères (outil DEXI) et la fouille de données (seulement pour les carabes).

6 arbres  de décision sont disponibles:
– les carabes
– les limaces
– les syrphes
– les coccinelles
– les chrysopes
– les micro-hyménoptères parasitoïdes de pucerons

Ces outils permettent de réaliser des simulations ou des scénarios destinés à améliorer le potentiel d’accueil de ces auxiliaires en faisant varier différents éléments d’un système de cultures ou liés à l’aménagement proche de la parcelle. Ainsi, l’agriculteur, via son conseiller formé à l’usage de l’outil, peut passer en revue l’effet de tel ou tel changement (pratique ou aménagement) et ensuite prendre les décisions qui lui conviennent le mieux.

Comment faire fonctionner l’outil

  • Tout d’abord il est nécessaire de remplir un questionnaire décrivant la situation initiale: le système de culture de la parcelle et son environnement proche (rayon de 1,5 km).
    t
  • Puis l’évaluation multicritères, à partir de ces renseignements, va attribuer une note globale de la parcelle décrite mais aussi des notes sur les critères agrégés d’un niveau inférieur.
    t
  • Pour les carabes, le fait d’utiliser des résultats d’expérimentation (fouille de données), permet d’obtenir un outil qui donne diverses valeurs prédites de caractéristiques des auxiliaires, comme par exemple, la diversité, les abondances des carabes selon classe de taille ou le régime alimentaire. Il convient alors de confronter les résultats entre agriculteurs et/ou entre plusieurs parcelles contrastées.
    t
  • Ensuite, l’utilisateur réalise des simulations de changements de pratiques ou d’installations d’aménagements, et recalcule la note et les notes de critères agrégés.
    t

dexiSyrphes

Tâche 3
Promouvoir des systèmes de culture innovants vis à vis des auxiliaires

Clarisse Robineau, Chambre d’agriculture de Charente-Maritime
05 46 93 71 05
André Chabert, ACTA
04 78 87 56 23
Françoise Lasserre-Joulin, INRA/Université de Lorraine (ENSAIA)
03 83 59 57 58